Maestria Office S.A.Maestria Office S.A.

Nettoyage écologique et économique à Bruxelles

Les bonnes recettes de l’écoménagère

Nous sommes actuellement dans une course aux nouveaux produits d’entretien toujours plus efficaces, technologiques et meilleur marché les uns que les autres. De ce fait, on oublie malheureusement souvent que des produits plus simples et ancestraux, plus écologiques et plus économiques sont tout aussi ou bien plus efficaces !

Le vinaigre blanc (acide acétique) remplace de nombreux produits d’entretien sans porter atteinte à l’environnement. Dans certains magasins, il est vendu en bidon de 20 litres, ce qui réduit encore le prix mais aussi les emballages (le bidon est consigné ou réutilisable). C’est un excellent produit utilisé pour détartrer. Il sert également pour rincer les lainages (dilué). Pur, il fait briller les carrelages en céramique (pas les marbres !). Il nettoie les cuivres (3 cuillères à soupe de sel et 1/2 tasse de vinaigre). Il rafraîchit les couleurs des tapis (dilué). Il rajeunit le mobilier en acajou (dilué).

Le savon mou ou liquide est fabriqué à partir d’huile végétale et de potasse caustique. Il a l’aspect de miel. Utilisé pour nettoyer les sols, il nécessite un rinçage pour obtenir un carrelage miroir ! Il ne convient pas pour les sols vitrifiés car il est décapant et il est souhaitable de l’utiliser avec des gants. En Belgique, ce savon est fabriqué à partir d’huile de lin qui laisse une odeur très agréable dans toute la maison.

Le sel fait briller la porcelaine et le cristal. Vous devez astiquez vos porcelaines avec un chiffon doux « trempé » dans de l’eau salée). Celle-ci prolonge d’ailleurs la vie des brosses en fibres végétales.

L’eau est préférable à l’utilisation de produits mordants. Plutôt que d’attaquer « la graisse séchée ou recuite » sur la vaisselle ou autour de la plaque de la cuisinière, il est préférable d’humecter préalablement.

L’huile de lin nettoie et fait briller les meubles en bois et les terres cuites.

ATTENTION : tout linge en coton imbibé avec de l’huile de lin doit être écarté de la maison car il devient auto-inflammable. Par exemple, il peut être enfermé à l’abri de l’oxygène dans une boîte métallique ou lavé à l’eau et au savon.

Le jus de citron (acide citrique) nettoie les éponges visqueuses et retire les taches sur la terre cuite et la céramique. Il lave également la vaisselle en aluminium, le cuivre et le laiton. De plus, il offre une seconde vie au rotin (2 cuillères à soupe de jus de citron dans un litre d’eau).

Le bicarbonate de soude est moins agressif que les crèmes à récurer, il « soigne » les appareils électriques. Frais, le bicarbonate de soude récure les éviers et ôte les mauvaises odeurs d’un réfrigérateur.

Un produit multi-usages à base de tensio-actifs végétaux. Evitez d’acheter trente-six produits d’entretien différents ! L’utilisation d’un produit multi-usages permet une sérieuse économie de place dans les armoires et réduit considérablement les déchets résultant de la consommation à outrance de nettoyants gadgets comme les nettoyants pour les vitres, les salles de bain ou les cuisines…

La cire d’abeille et les cires végétales entretiennent et embellissent les meubles ou les planchers. Elles résistent aussi plus longtemps que les cires industrielles.

L’alcool à brûler est légèrement dilué dans l’eau, il s’utilise pour nettoyer les ampoules électriques, les touches de piano, de téléphone ou d’ordinateur (attention : pour éviter les courts circuits, le linge devra juste être légèrement humide !) et les miroirs. Attention, l’alcool à brûler est très inflammable et il est préférable de l’utiliser en aérant la pièce.

Et pour compléter le « kit de la parfaite ménagère »…

L’armoire de produits d’entretien et de nettoyage écologiques contiendra des traditionnelles brosses, des torchons, des vieux chiffons pour astiquer, des papiers journal pour frotter, une vieille brosse à dents pour les endroits difficiles et une bonne paire de gants (durables) en caoutchouc…

alain
À; propos de alain